Paroisse Saint-Yves de la côte sauvage

Batz-sur-Mer   Le Croisic   Le Pouliguen

Historique des églises de Batz

Les clochers de Batz

par Marie-Madeleine Suire
DSC_8607

Pardon de Saint Guénolé 2016

Vitraux de la chapelle de Kervalet
de Pascal Bouchard

 © Claude Suire

L’église Saint-Guénolé

 L’église primitive, du VIème siècle, avait été dédiée à Saint Cyr et Sainte Julitte, martyrs. Le changement de dédicace suivit l’arrivée des moines de Landevennec au Xème siècle. L’église Saint-Guénolé actuelle, du XVème, fut construite en granit du pays, en agrandissement d’un bâtiment du XIIIème dont furent conservés quelques piliers.

Elle fut longtemps le lieu de culte principal des habitants de la presqu’île qui va du Pouliguen à la pointe du Croisic lorsque, dans les siècles anciens, elle ne constituait qu’une paroisse. Elle reste le monument le plus important de la commune de Batz-sur-mer, autrefois le « Bourg-de-Batz », pays paludier désormais partie prenante de la nouvelle paroisse Saint Yves de la Côte Sauvage.

Edifice classé Monument historique, Saint-Guénolé révèle, par la richesse et la diversité de ses œuvres (architecture, mobilier, vitraux), les courants religieux et artistiques qui ont marqué la région au fil des siècles : statues (XVème-XVIème-XVIIème), orgue et retables (XVIIème), statuaire de Jean Fréour et tapisserie Le Minor (XXème), notamment… Grâce à un partenariat entre la commune et la paroisse, des visites accompagnées sont proposées, en été, par des guides bénévoles de la [S.P.R.E.V.] (Sauvegarde du Patrimoine Religieux En Vie) afin de faire bénéficier vacanciers et touristes de ces témoignages.

 

L’Eglise Saint-Guénolé sur le site de la SPREV

 

 

 

Notre-Dame du Mûrier

Citée en 1442 comme « capella beatoe Marie du Mourier », cette chapelle de style gothique flamboyant du XVème siècle aurait remplacé un édifice plus ancien déjà consacré à la Vierge. Des cérémonies de mariages et des sépultures y seront célébrées épisodiquement jusqu’à la Révolution, période pendant laquelle des paroissiens fidèles s’y réunissent pour prier. En 1820, l’édifice est condamné suite aux dommages causés par un ouragan en 1819. Vers 1840, la nouvelle paroisse du Pouliguen souhaite acquérir les ruines pour remplacer son église devenue trop petite mais la communauté de Batz résiste. Notre-Dame du mûrier ne quittera pas Batz.

Ses proportions harmonieuses, son aspect romantique touchent le passant qui s’arrête, s’interroge, imagine, prie peut-être parfois devant cet espace ouvert sur le ciel. C’est dans ce cadre que se forme, chaque été, la procession du Pardon de Saint-Guénolé vers l’église paroissiale.

 

 

 

Les croix de Batz

document à télécharger [patientez pendant le téléchargement...

 

 

 

La chapelle Saint-Marc de Kervalet

Enserrée dans le village paludier de Kervalet, la chapelle Saint-Marc – dédiée plus précisément aux quatre Evangélistes – date du XVème siècle. Témoin de la foi des habitants des «villages», plus nombreux autrefois que ceux du «bourg», c’est un lieu de culte attachant qui accueille les paroissiens pour certaines célébrations. Son style breton, ses œuvres d’art, son atmosphère méritent l’intérêt qu’elle suscite auprès de nombreux vacanciers qui peuvent également y visiter des expositions temporaires.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le pape lance l'application "Missio"
sur les smartphones.
A consulter régulièrement !

article

 

La "litturgie des heures" complète
et partout avec vous. L' application
s'ouvre directement sur la prière correspondante à l'heure.